Catégories
Non classé

(25) Zoologie

J’étais un peu débordée ces temps-ci, c’est pour ça que j’ai un peu de retard, mais je reprends les choses en mains !

Plus exactement, mon cerveau était débordé. Parce que concrètement, dans les faits, rien n’est venu surchargé mon quotidien, mais mes neurones, eux, ont du se reproduire un peu trop, je sais pas, mais en tout cas il y avait trop de connexions, j’ai saturé !

Pourtant, une semaine de vacances en plus, ça aurait dû me détendre…j’ai trop relâché, ça doit être ça.

Ou alors…ou alors c’est le vaccin.

Ma copine avait raison, depuis que je me suis faite piquer, je capte la 5G et les ondes déstabilisent mon métabolisme. La nanotechnologie s’est emparée de mon corps, et des micro robots remontent le long de mon système nerveux, bientôt ils prendront le contrôle de mon cerveau et je serais à leur merci…ça peut peut être passer en arrêt maladie ? On ne sait jamais, sur un malentendu.

Enfin c’est ce que j’ai imaginé pendant mes deux nuits d’insomnie. Je n’ai pas eu de fièvre, mais j’avais une patate d’enfer ! Impossible de trouver le sommeil, mes jambes bougeaient toutes seules…quand je vous dis que je n’avais plus le contrôle ! Des rêves de dingues, même mon subconscient était sous emprise… est-il bien raisonnable de faire la deuxième injection ?

Après tout, je n ‘aurai plus d’abonnement téléphonique à payer, ce sera toujours ça de gagné, je pourrai même capter les ondes radios, plus d’écouteurs à mettre dans les oreilles pour faire mon sport…Shakira viendra à moi toute seule !

Ça nous aura bien déglingué cette pandémie, on ne sait plus où on habite…enfin si, justement un peu trop ! On habite un peu trop chez nous, c’est ça le problème. J’ai une pensée particulière pour les animaux enfermés dans des zoos, je ne vais plus les voir de la même façon. Je me suis même mise à manger des cacahuètes… à l’apéro, maintenant qu’on fait plus d’apéros! Mais à force de toujours voir la tronche de mes voisins le week-end, j’ai l’impression que l’on est voisins de cage.

Et dieu sait qu’on a des beaux spécimens !

D’un côté, nous avons un couple de castors, sans petits. Pour la queue, je ne suis pas sûre, j’ai jamais vérifié, mais pour l’aspect physique en général, on est assez proche : une tête de rongeur, presque pas de cou, une taille de bouteille d’Orangina, un couple très assorti. Concernant le mode de vie, idem, monsieur Castor, est toujours en train de bricoler, on a même peur que leur maison s’effondre un jour, tellement il doit y avoir de trous à l’intérieur ! Monsieur Castor aime tellement bricoler, qu’il étend sa passion sur la journée du dimanche, même s’il n’a pas le droit…ah, scie circulaire quand tu nous tient !

Le castor n’est pas social, il ne dit jamais bonjour, et sait très bien tourner la tête à l’opposé de votre direction, lorsqu’il vous croise. Il est très facile de s’adapter au comportement social du castor, il est même nécessaire de le faire, afin de ne pas être tenté de lui encastrer sa scie circulaire dans la tronche…il suffit de tourner la tête vous aussi !

De l’autre côté nous avons un gorille accouplé à une autruche. Monsieur Gorille, aime taper sur son torse, aime faire gonfler son torse, aime montrer son torse en règle générale…monsieur gorille est très malheureux l’hiver, lorsqu’il est obligé de mettre des pulls.

Madame Autruche court très vite, elle court jour et nuit, elle court, elle court ! Courir c’est sa passion, même enceinte de 8 mois elle courrait par 30 degrés à l’ombre…du coup elle a vite retrouvé sa ligne, du coup c’est peut être pour ça que je lui taille un costard de déglinguée de la course…parce que c’est pas juste de retrouver une ligne parfaite moins de 4 mois après avoir accouché! Mais j’aime bien madame Autruche, même si je n’ai pas envie de devenir sa copine, au moins, elle, elle dit bonjour. Monsieur Gorille, lui il ne dit pas bonjour, il aime plus son garage, ses motos, ses voitures, devant lesquelles il se prend en photo avec ses amis, que les gens en général. Il balaie tout le temps son garage, je crois qu’il peut y manger par terre…ou alors c’est pour montrer comment ces biceps sont bien musclés, tellement il les contracte en tenant le manche, c’est d’ailleurs pour ça qu’il balaie son garage en débardeur .

Oui, on choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille…et ses voisins non plus ! Pour se consoler, on se dit que ça nous donne l’opportunité de critiquer, de commérer, c’est quand même notre sport national préféré. On a l’impression de s’intéresser aux autres, ça nous donne le sentiment d’être moins individualiste.

Virginie.

Par Virginie

Auteur du blog d'écriture ohlesfillesfr.fr, de contes pour enfants, de pièces de théâtre et de romans jeunesse.

4 réponses sur « (25) Zoologie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s