Catégories
Non classé

(10) Retour vers le futur

C’est fou comme certains évènements dans la vie, peuvent changer notre perception des choses.

Je perds une amie de plus de 20 ans et comme une révélation, je prends la vraie mesure du temps. Toutes mes pensées sur le temps qui passe, la vie qui défile, dans mes textes précédents n’étaient que pure rhétorique ! Une prise de conscience, une réflexion poétique ou philosophique dans l’air du temps…mais rien de comparable avec ce que je ressens aujourd’hui.

Les filles, mes mains ont des rides ! Quand je serre les points ça va, ma peau est lisse, mais dès que je les mets à plat, j’ai pleins de plis ! (ça fait pareil sur mes cuisses, mais, je me suis renseignée…c’est pas les rides.)

Je ne le voyais pas avant, je les aimais même plutôt bien mes mains, c’était la partie de mon corps que je préférais, celle que je voyais le plus souvent, celle qui ne changeais pas après le régime raclette et fondue de l’hiver, celle qu’il ne faut pas épiler toutes les deux semaines, où encore celle que l’on a pas besoin de rembourrer avec des Push Up.

Juste un peu de vernis de temps en temps (voir l’article « Big Apple red), et elles ne me décevaient jamais !

Mes mains n’ont plus 20 ans, c’est fini.

Du coup je n’ose plus regarder ailleurs, j’ai peur de découvrir des trucs qui vont m’obliger à investir dans des crèmes de jour et de nuit, et ça je ne suis pas prête psychologiquement à le faire.

Déjà parce que tout produit cosmétique est un produit chimique et je préfère encore laisser ma peau se recouvrir de tâches brunes ou de micro sillons, plutôt que d’en rajouter à la planète (« Tu verras, dans 2 ans, si elle laisse pas tomber son huile d’avocat bio, qu’elle se badigeonne sur le visage, la cinglée du zéro déchet, quand elle commencera à voir l’irréversible se pointer ! »).

Ensuite parce que je ne suis pas prête et puis c’est tout! C’est déjà bien assez énervant lorsque je vais à la parfumerie, pour renouveler mon parfum et que depuis deux ans, maintenant la vendeuse me met systématiquement des échantillons d’antirides dans mon sachet…non mais de quoi je me mêle !

Au delà de cette révélation sur le plan physique, c’est aussi ailleurs que les choses se passent. J’ai l’impression qu’il ne me reste plus que le quart de ma vie à vivre !

A 25 ans on dit le plus naturellement du monde, que l’on a seulement passé le premier quart de sa vie, parce que tous les films de science fiction, et Jeanne Calmant nous font véritablement penser que l’on pourra pleinement vivre au delà de 100 ans, et continuer à faire de la moto ou du jet ski.

Passé 30 ans, on a tellement pas le temps de s’occuper de nous, soit à cause d’une carrière bien prenante, ou d’une maternité bien envahissante, que l’on ne désire qu’une chose, c’est faire un bon de 10 ans dans le temps, et ce malgré tous les avertissements du genre « profite en bien le temps passe tellement vite ! »…il faudrait se pencher plus souvent sur les phrases toutes faites, elles ne sont pas si dénuées de sens que cela .

Et voilà, on arrive à 40 ans, enfin les choses se tassent, les enfants s’habillent tout seuls, ils se gardent tout seuls, ils peuvent même se faire à manger seuls si l’on se débrouillent bien, où que l’on a pris de l’avance sur les copines et qu’ils ont dépassés la majorité. On va pouvoir reprendre le yoga, ou autre chose qui permette de souffler un peu, voir même, soyons fou…de s’épanouir un peu plus !

Mais au fur et à mesure que vous traversez cette quarantaine, un tout petit truc se passe dans un coin de votre cerveau, le même cerveau qui vous a fait accélérer le temps les dix dernières années. D’ailleurs vous vous en moquiez, parce que 5 ans encore avant, ce même cerveau vous avait persuadé que vous aviez encore 75 ans de vie devant vous. Ce petit truc, vous éclaire sur quelques vérités : vous ne ferez jamais de jet ski ni même de la moto après 70 ans, vos os et votre arthrite ne le supporterai pas !…et tant d’autres choses. Et ceci dans le meilleurs des cas. Pour illustrer mon propos, cette phrase célébre, et pleine de sens depuis ma première ernie discale :  « Passé 60 ans si t’as mal nulle part…c’est que t’es mort ! »

Mais ne noircissons pas le tableau, il nous reste un bon gros quart de vie à profiter, vos mains ont des rides c’est tout !

On ne va plus chercher à accélérer le temps, on va essayer de le retenir, il est précieux, et depuis peu j’en prends toute la mesure.

Mais on fait comment, quand on a fait l’inverse pendant des années ? C’est vrai, les 20 premières années on rêvait des premières fois et nos objectifs n’étaient fixés que là dessus : première Barbie, premier baiser, première voiture, (j’ai oublié quelque chose non?), premier appartement…et entre chacun de ces évènements, les transitions étaient, au choix, attentes languissantes, ou beuveries, tout dépend de l’âge ou du mode d’éducation…pour ma part c’était attente languissante jusqu’à 21 ans .

Les 20 années suivantes,on l’a déjà dit, suivez un peu ! Et maintenant, il faut freiner…mais comment ?

Pourtant, « Carpe Diem », depuis « Le cercle des poètes disparus », (En plus du film, j’ai lu deux fois le livre!), j’avais pourtant l’impression de bien l’avoir intégré ! « Profite du temps présent », vis le temps présent…plus jeune,quand je parlais de beuvr…de fêtes je pensais que ça pouvais m’aider à vivre pleinement. Le problème, c’est que maintenant, si je dépasse 1 heure du matin et 4 verres de vin, je mets 4 jours à m’en remettre…un pas en avant, quatre pas en arrière.

La méditation, la pleine conscience, voilà une discipline qui donne du sens au moment présent. Je dois avoir au moins trois livres là dessus…je les ai tous lus…j’ai bien tout compris et j’ai même testé. Intégrer la pleine conscience avec ma capacité de concentration, je peux vous dire que c’est « chaud patate », mais…mais j’y suis arrivée, je maîtrise la pleine conscience, plus de 15 minutes sans soucis, j’ai trouvé le truc. Je sais comment ça marche, je maîtrise tous les stades, j’ai bien compris je vous dis…faut le faire c’est tout !

Bon du coup j’ai trouvez un autre truc, et vous le savez, pour celles qui me suivent, c’est l’écriture. Au lieu de « Vis ta Vie », j’ai choisi comme expression pour le logo du blog « Écris la vie »,ça me parle beaucoup plus. Non pas que je la rêve, cette vie que je décris, mais bien au contraire, que je la partage. Et partager c’est vivre le temps présent.

C’est un exercice humainement enrichissant, il permet de poser les choses, et quelque part, de les échanger, comme dans une conversation entre copines. Même sans systématiquement de retour direct, même avec l’anonymat sur les vues, quand je vois le nombre de visites régulières sur le blog, je me dis que je ne fais pas ça pour rien. Humainement, je me dis que le lecteur s’y retrouve, et que, d’une certaine façon, j’échange avec lui.

Bien sûr, pour les commentaires, ne vous gênez pas…descendez un peu plus bas …tout en bas…après tous les autres textes…c’est juste là, mais c’est déjà énorme de prendre le temps de lire, je vous remercie.

Sinon, si vous le pouvez, et tant que vous en avez l’occasion, faites les choses en musique ! Faites la cuisine en musique, dandinez-vous en même tant, vous éviterez de broyer vos idées noires mangeuses de temps, en coupant vos carottes !

De temps en temps, faites l’amour en musique, et repassez vous la play-list dans la voiture en rentrant du boulot, instants remémorés et détente assurée!

Dansez, chantez, avec vos enfants, au moins une fois par semaine… 20 minutes suffisent, le temps de passer 10 fois en boucle, « Shake a Tail Feather » de Ray Charles dans « The Blues Brothers », si en plus vous avez la vidéo YouTube, vous serez accros à la chorégraphie ! Faites moi confiance, vous vivrez ce temps pleinement, et en plus vous allez augmentez votre capacité capacité cardiaque !

Voilà, mes main n’arrêterons pas de vieillir, je mettrai de la crème, c’est promis maman…mais j’ai peut-être réussi à trouvez quelques petits tours pour voyager dans le temps présent.

Virginie.

Par Virginie

Auteur du blog d'écriture ohlesfillesfr.fr, de contes pour enfants, de pièces de théâtre et de romans jeunesse.

2 réponses sur « (10) Retour vers le futur »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s